Chargement en cours

« Maison pour Rebondir » fait aujourd’hui rimer « emploi » avec « économie circulaire »

« Maison pour Rebondir » fait aujourd’hui rimer « emploi » avec « économie circulaire »

Publié le 16 mai 2018

Entretien avec Benoît Bonello, Directeur de l’innovation sociale chez SUEZ, qui explique comment le développement de projets d’économie circulaire avec les acteurs locaux de l’économie sociale et solidaire peut être l’une des clés pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes en difficulté.

Qu'est que le programme Maison pour rebondir ?

La Maison pour Rebondir est un programme initié par SUEZ visant à développer l’emploi au cœur des territoires. Elle est dotée d’une équipe et de moyens dédiés qui agissent principalement sur trois leviers. En s’appuyant sur des acteurs locaux, en charge de l’insertion professionnelle, SUEZ embauche des personnes en difficulté d’insertion au sein de l’écosystème de l’entreprise. Son aide porte également sur sa capacité à aider ces personnes à concevoir leur propre emploi à travers la création d’entreprise. Enfin, Maison pour Rebondir développe, en partenariat avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, des services environnementaux complémentaires pour les territoires, porteurs d’emplois.

Pourquoi et comment SUEZ agit pour l’emploi au cœur des territoires ?

L’emploi est une préoccupation majeure pour les collectivités ; consciente de sa responsabilité sociale et sociétale, SUEZ souhaite jouer un rôle pour répondre à cette problématique. Elle y parvient en mettant en relation des acteurs - de l’industrie, de l’économie sociale et solidaire (entrepreneurs sociaux, associations…), qui n’ont pas forcément l’habitude de travailler ensemble ; en jouant ce rôle de catalyseur, elle favorise l’émergence d’emplois de la transition environnementale en développant des projets, des partenariats, des nouveaux services avec les acteurs locaux.

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets ?

Sur le terrain, cette collaboration se matérialise, par exemple, dans la complémentarité du travail que l’on mène avec des ressourceries : SUEZ y valorise la matière tandis que les ressourceries développent le réemploi. Il y a également cette action, menée avec la structure des Compagnons bâtisseurs, pour que les changements de compteurs d’eau chez les usagers soient réalisés par un chantier d’insertion avec des jeunes en difficulté. Ces derniers sont ainsi formés aux métiers de l’eau et se rapprochent progressivement du monde de l’entreprise. Un autre exemple réside dans la lutte contre le gaspillage alimentaire via la fabrication de plats cuisinés à partir des invendus de fruits et légumes des supermarchés, une démarche que nous conduisons avec Elixir.

Quels sont les bénéfices pour les territoires d’utiliser les services de la Maison pour Rebondir ?

Pour un territoire, faire appel au programme Maison pour Rebondir, c’est lui permettre de développer plus fortement l’emploi et l’insertion. Très concrètement, il s’agit d’identifier des nouveaux projets, des nouveaux services en faveur de l’environnement qui vont créer de l’emploi de manière indirect. C’est donc un levier pour nouer des liens entre SUEZ et les acteurs de l’économie sociale et solidaire qui va favoriser leur professionnalisation, leur monter en puissance, l’accès à leur autonomie financière et in fine la création d’emplois pérennes.

Le programme Maison pour Rebondir a vocation à être déployé territoire par territoire à travers une approche personnalisée avec chaque collectivité afin d’identifier les acteurs, les initiatives et les projets locaux. A Bordeaux, où Maison pour Rebondir existe depuis 5 ans, 140 personnes ont été recrutées en insertion dans l’écosystème de SUEZ, une cinquantaine d’entreprises ont été créées par des demandeurs d’emploi, soit au final plus de 55 emplois, et enfin une trentaine d’emplois ont vu le jour à travers nos partenariats avec l’économie sociale.

POUR CONTINUER LA LECTURE

  • Bien accompagner les populations fragiles

    L’eau est un bien de première nécessité que ce soit en France ou ailleurs. L’accès au service de l’eau est l’un des 17 engagements de Développement Durable établis par les Nations Unies sur la période 2017 – 2030. En France, le cadre réglementaire a été enrichi les deux dernières décennies pour garantir « l’eau pour tous ». C’est pour répondre à ce droit fondamental que SUEZ s’est engagé de manière proactive vis-vis des clients les plus fragiles en s’appuyant sur une démarche de prévention et d’accompagnement. Ils peuvent dès lors trouver auprès de leur opérateur une écoute et des solutions concrètes.
  • C Responsable - Cap vers l'emploi

    Bordeaux/Biarritz. En partenariat avec l’établissement Latelade, à Bordeaux, une formation spécifique au métier de téléconseiller clientèle a été développé. A Biarritz, SUEZ s’appuie sur l’organisme CAP Emploi, qui sélectionne les candidats en situation de handicap pour suivre cette formation. Ainsi, 8 jeunes téléconseillers clientèle ont ou être formés depuis le lancement du programme en 2012. 4 salariés ont été recrutés au sein de SUEZ en France à l’issue de cette formation.
  • C Responsable - Co-construire avec l’économie sociale et solidaire

    Alsace. Le Labo des Partenariats, Alsace Active organise depuis 5 ans des rencontres entre entreprises et associations, sous forme de « Speed Dating », pour renforcer les collaborations sur la région. Grâce à cette organisation, SUEZ et la société Solivers (entreprise de l’ESS- Economie Sociale et Solidaire) ont développé un partenariat sur mesure. Depuis 2 ans, le Groupe et le réseau France Active reprennent cette initiative dans d’autres régions.